lundi 14 octobre 2013

Valiant comics en français : c'est maintenant !


Xo-Manowar
vol1 : l'armure de Shanhara
Robert Venditti/Cary Nord
Panini 100% fusion comics/Valiant


En 1992, Jim Shooter, ancien rédacteur en chef de Marvel créé les éditions Valiant. l'idée : des publications dont les protagonistes font tous partie du même univers narratif. Les titres phares : Harbinger, Shadowman et Xo-Manowar sont un succès éditorial et public, grâce à la qualité de leurs récits et des artistes participants.
Mais Valiant est au final racheté, et perd pied.
Après de nombreuses rumeurs de renaissance, l'éditeur est enfin de retour en Mai 2012. La série Xo-Manowar est relancée et Robert Venditti passe au commandes pour réécrire ses origines, accompagné du grand dessinateur canadien Cary Nord (Bien connu pour ses superbes Conan scénarisés par Kurt Busiek).
Version 1992

… An 402, Aric de Dacia est un valliant guerrier Visigoth de l'armée d'Alaric 1er. Il combat l'empire romain afin de libérer son peuple. Mais le destin lui réserve un avenir inattendu, le soir où, s'infiltrant parmi leurs tentes, des créatures extraterrestres intervertissent un bébé visigoth avec l'un des leurs. Après une anicroche, ceux-ci emportent Alaric et quelques un de ses guerriers dans l'espace.
Esclaves pendant des années, torturés.. ces derniers n'ont qu'un occasion de s'échapper, s'emparer de l'amurerie. Mais la seule arme qui y trône est une armure magique et vivante, vénérée depuis des siècles, capable de rendre un élu autochtone surpuissant en ne faisant qu'un avec lui.
L'impensable va cependant se produire, qui va changer le destin d'Aric, et le ramener sur terre, mais... dans notre présent.

Il ne fait pas bon être esclave...

...Valiant n'était à ce jour connu en France que par les amateurs de comics acharnés lisant en VO. Le fait que Panini se soit lancé en Septembre 2013 dans la publication de ce relaunch est une très bonne chose.

Mêler l'ancien et le moderne (antiquité et Sf ici) n'est pas chose complètement nouvelle, et on pourra se remémorer Cowboys et envahisseurs, ou dans une domaine plus lointain : le classique John Carter.. mais ce Xo-manowar a le mérite d'allier, à la trame sans défaut du récit , un suspens de qualité et une intrigue, qui, si elle revient sur le principe souvent visité de la vengeance, lui apporte un souffle nouveau.
Car si Aric a montré sa valeur au sein de son époque lointaine lors des scènes d'introduction, et que sa captivité nous plonge ensuite dans une ambiance space opéra dramatique du meilleur effet, (pouvant un peu rappeler la Planète des singes d'ailleurs), lui et son armure vont au final atterrir (au sens propre comme au figuré) sur notre bonne vieille planète, en Italie, provoquant un rebondissement inattendu et très intéressant. 
Quoi de plus paradoxal en effet pour celui qui voulait chasser les romains ?, d'autant plus qu'il est alors traité comme un extraterrestre.  
Et ses anciens maître ne sont pas loin. Intégrés de manière secrète depuis des siècles, ceux-ci comptent bien récupérer leur armure magique. 
On plonge dés lors dans une sorte de polar où le héros devient un fugitif recherché.

L'idée originale de ce relaucnh de Xo-manowar fonctionne à merveille sous les dessins dynamiques de Cary Nord,  et le suspens de cette fin de volume laisse entrevoir des rebondissements intéressants, clôturant celui-ci en beauté, et le rendant particulièrement attachant.

Nb : Le tome 1 d'Harbinger est déjà disponible chez le même éditeur, et les titres Bloodshot , Archer & Armstrong suivront.

Aucun commentaire:

Analyses